Isolation pour maison passive en bois, comment faire son choix ?

Une maison passive en bois est une habitation qui se repose sur un concept très simple, réduire la consommation en énergie. De ce fait, plusieurs points sont à observer lors de la construction, notamment la forte isolation des murs, des fenêtres et des toits. Il faut aussi veiller à l’absence des ponts thermique et contrôler la ventilation. En outre, une maison passive en bois se doit d’avoir une grande étanchéité à l’air.

Choisir l’isolation d’une maison passive en bois suivant ses matériaux

Une maison passive en bois a plusieurs avantages notamment en ce qui concerne l’esthétique. En effet, le bois permet toutes les fantaisies. Il a aussi l’avantage d’être peu polluant, peu conducteur et très étanche à l’air. Une bonne isolation est importante dans une maison passive en bois pour éviter les déperditions des énergies. Une isolation digne de ce nom est obtenue  par l’utilisation des matériaux performants. Il existe plusieurs sortes d’isolants sur le marché, comme la laine de verre, la cellulose ou les polystyrènes. Ces derniers sont ce qu’on appelle isolants conventionnels. L’on peut également citer la mousse de polyuréthane et les panneaux isolants sous vide. D’autres isolants sont encore  présents notamment l’isolant en laine minérale, végétale ou animale.

Choisir une maison passive selon son état et son prix

Les critères de choix peuvent se poser sur plusieurs points comme la performance, la durabilité, ainsi que le coût. Une isolation performante se repose généralement sur une résistance thermique élevée. En d’autres termes, plus elle est forte, moins il y aura de consommation en énergie. Une bonne isolation doit être assez performante pour une bonne durée dans le temps. Pour avoir une durée de vie assez longue, les matériaux d’isolation ne doivent pas être compressés ou mouillés.  Pour la pose des isolants, il faut se dire que l’épaisseur dépendra surtout du type de matériaux ainsi que du type de paroi à isoler. Pour une utilisation optimale, il faut compter 30cm d’épaisseur pour la laine de verre contre 20cm pour la mousse de polyuréthane. À préciser que ce dernier est beaucoup plus cher que les isolants conventionnels. Pour pouvoir faire son choix, une comparaison des prix et des performances est donc nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *